Refus de licence pour Mouscron : découvrez toutes les conséquences sur notre football amateur

Le couperet est tombé mardi : Mouscron a été débouté en appel par le Centre belge d’arbitrage dans le secteur du sport (C-SAR), qui confirme la décision de la Commission des licences de l’Union belge de ne pas accorder de licences professionnelles aux criés. Privé du précieux sésame, Excel ne pourra plus évoluer au niveau professionnel. Le club est relégué en D2 ACFF (D2 amateurs) et débutera la saison prochaine avec 3 points de pénalité, à condition d’avoir trouvé une solution à ses problèmes financiers.

Et la relégation administrative d’Excel a des répercussions à tous les étages…

1B Pro League : Virton remplace Mouscron dans un championnat à 12

Mouscron sans licence pro, c’est l’Excelsior Virton, le descendant sportif, qui est sauvé sur tapis vert, et qui évoluera dans un championnat 1B Pro League réformé, qui comptera désormais 12 équipes :

  • RWDM,
  • Beerschot,
  • Waasland-Beveren
  • Lommel
  • menteur
  • Deinze
  • Virton
  • Les espoirs (U23) de Genk, Club Bruges, Anderlecht et Standard
  • Le montant de National 1, qui sera le FC Liège ou Dender (ces deux équipes se disputent actuellement le dernier ticket via le tour final de N1).

Trente-deux journées sont prévues : 22 en phase classique (allers-retours) et 10 pour les deux éliminatoires où les six premiers seront regroupés pour la montée et les six derniers pour la descente. Il y aura un montant (qui ne peut pas être une équipe B d’un club pro) et un descendant en N1.

Le début de la nouvelle saison est prévu le week-end des 13 et 14 août. Contrairement à la Jupiler Pro League, il n’y aura pas d’interruption lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar (du 21/11 au 18/12).

Nationale 1

La rétrogradation des Hurlus en D2 ACFF fait le bonheur des Francs Borains, qui ne sont plus des barricades, et restent donc en National 1. Mandel United, condamné en D2 (avec La Louvière-Centre), prend la place du Hénuiers et disputera sa place en premier échelon amateur lors du tour final de D2, avec deux clubs flamands (du VV, les vainqueurs des matchs Alost – Belisia Bilzen et Olsa Brakel – Lyra Lierse qui s’affrontent ce week-end) et sans doute… Tubize-Braine.

La finale francophone de D2 ACFF entre Warnant et Rebecq devrait en effet se jouer pour du beurre puisqu’aucun des deux clubs n’a sa licence de N1. Même si le club brabançon, qui a éliminé son puissant voisin le week-end dernier, espère toujours empocher le précieux sésame en appel… Si Tubize monte en N1, il y aura un supplément via la D3 ACFF et les phases finales interprovinciales.

Rappelons que les champions de D2, Raal (ACFF), Ninove (Petegem, premier en D2 VV A, n’a pas demandé la licence) et Hoogstraten (VV), montent en National 1, où évolueront également les U23 de Charleroi, Gand , OHL et probablement Anvers, le Cercle préférant évoluer en D2 VV (à confirmer).

D2 ACFF

Rétrogradé administrativement, Mouscron arrive, comme les U23 de l’Union Saint-Gilloise et ceux de Seraing : il y a une équipe de trop. On pourrait décider de garder tout le monde et jouer à 19, et Verlaine (13e de D2) serait sauvé. Que se passera-t-il si Excel fait faillite…

D3 ACFF

Gosselies devrait éviter la relégation, son barrage perdu contre Huy ne compterait plus. Avec, notamment, comme implication le maintien de Montignies en P1 Hainaut.

L’ACFF décidera lors de son prochain conseil d’administration, prévu mardi…

Laisser un commentaire