MotoGP Austin J3 Pecco Bagnaia (Ducati/5) fataliste : « Enea Bastianini a été imbattable »

Pecco Bagnaia a pleuré après sa course du Grand Prix des Amériques à Austin son statut de grand favori pour le titre avec Ducati. Les saisons se succèdent et ne se ressemblent pas pour celle qui avait écrasé la fin de celle de l’an dernier. Quelque chose s’est perdu entre ce moment et l’intersaison passant du GP21 au GP22. Le goût est d’autant plus amer que c’est Enea Bastianini, pilote du satellite Gresini sur le GP21, qui a repris le flambeau. Bagnaia a compris et accepté la situation comme on peut le sentir dans son commentaire de son cousin texan, où il ne blâme plus personne…

Dans la grande bataille interne à Ducati offert par cette quatrième manche du championnat MotoGP au Texas, Pecco Bagnaia apparaît comme l’un des perdants. Celui qui a déjà un contrat en poche jusqu’en 2024 avec l’équipe officielle, qui l’avait placé comme le leader virtuel de ses espoirs cet hiver, est rentré dans le rang. Troisième sur la grille de départ car battu par son coéquipier et jorge martinil n’a terminé que cinquième, derrière les deux Suzuki qui n’ont pas réussi à battre Jack Miller et particulièrement Enea Bastianini.

Ce dernier en est à sa deuxième réalisation en quatre compétitions disputées cette année et il est le seul à s’imposer. Ducati en 2022 pour le moment… Sur ses 20 tours à Austin, Pecco Bagnaia commentaires:  » J’ai tout donné. Si vous faites de votre mieux et que le meilleur résultat à la fin est la cinquième place, cela signifie que c’est le maximum que je pouvais faire. J’ai essayé de gagner des places mais j’ai eu un peu de mal. Quoi qu’il en soit, mon objectif était un résultat parmi les cinq premiers et nous l’avons atteint. Je me serais certainement attendu à ce que mes temps soient plus réguliers jusqu’à la fin. Mais c’était mon maximum « .

 » Certes, notre objectif de début de saison n’était pas la cinquième place, c’est certain. », a reconnu le vice-champion du monde 2021. « Mais nous savons aussi que nous avons encore du travail à faire. Malheureusement aujourd’hui ce n’était pas possible, les autres étaient plus rapides et Enea Bastianini était très fort. Nous nous rapprochons – peut-être un peu trop lentmais des week-ends comme ça, comme en Argentine, ça nous aide à comprendre et à nous rapprocher « .

Pecco Bagnaia : si Marc Marquez avait bien commencé, Bastianini aurait été le seul à pouvoir se battre avec lui »

Le chauffeur officiel Ducati ajoute sur sa stratégie de course : « Je savais que l’usure de nos pneus serait un peu élevée. J’ai donc essayé d’être un peu conservateur. Mais quand j’ai essayé de rattraper du temps à l’avance, j’ai remarqué que les autres avaient un peu plus de vitesse. Ils étaient plus rapides que nous. Comme je l’ai dit, la cinquième place était le maximum ce dimanche « .

Enea Bastianini mène à nouveau le championnat du monde MotoGP avec un GP21 après sa deuxième victoire de la saison. Ce qui manque encore Bagnaïa et au GP22 ?  » On travaille beaucoup et on se rapproche du sommet chaque jour « , a déclaré le joueur de 25 ans.  » Ce n’est pas un travail facile, c’est sûr. Jack Miller a fait du bon travail avec le GP22 à Austin, il a été régulier dès le départ. J’ai eu un peu plus de mal, mais je pense que nous avons juste besoin de plus de week-ends comme celui-ci pour continuer à travailler. Je sais que pas à pas nous serons à nouveau plus forts « .

Il finit :  » Enea était imbattable. Si Marc Marquez n’avait pas raté le départ, il aurait été devant à coup sûr. Je pense qu’Enea aurait été le seul à pouvoir se battre avec Marc « . Bastianini est actuellement le patron de Ducati. Bagnaïa est 12ème du championnat avec 38 points de retard.

Moto GP |  Course GP d'Austin : Bagnaia, "Aujourd'hui j'ai fait de mon mieux"

Résultats du Grand Prix MotoGP des Amériques sur le Circuit des Amériques à Austin :

Crédit de classement : MotoGP.com

Laisser un commentaire