Formule 1 | Alpine F1: la malchance d’Alonso le laisse « sans voix »

Fernando Alonso a vécu un week-end très encourageant et incroyablement frustrant. Victime d’une casse mécanique qui a gâché ses qualifications hier, il a perdu l’avantage de sa position en piste à cause d’une voiture de sécurité.

Par la suite, il a dû s’arrêter lors d’une voiture de sécurité virtuelle, provoquée par l’abandon de Max Verstappen. Malheureusement, ses pneus médiums n’ont pas duré jusqu’à l’arrivée et il a dû retourner aux stands pour un deuxième changement de pneus en fin de course.

« Je suis sans voix, pour être honnête. Nous avons passé de super week-ends en Arabie Saoudite et surtout ici, et nous repartons avec zéro point. C’est un peu difficile à expliquer » dit Alonso.

« C’est difficile d’accepter que tout va mal en ce moment. Mais il n’y a eu que trois courses dans le championnat où nous n’avons pas eu de chance. Mais il en reste encore 20, et j’espère que nous aurons beaucoup de chance ! » « 

Deux belles occasions perdues

Entre-temps, Alpine F1 a perdu deux bonnes occasions de points à Djeddah et à Melbourne, et Alonso craint de ne pas toujours retrouver un tel niveau de compétitivité, surtout lorsque la fiabilité et les circonstances de course jouent en sa faveur.

« C’est ça le problème, ce n’est jamais garanti qu’on sera rapide un week-end. Et quand on est rapide, tout se passe sur notre voiture ou de notre côté, donc c’est de la folie. »

« Mais pour le moment on a perdu la sixième place en Arabie Saoudite. Ici je pense qu’on pourrait être sixième ou septième avant la voiture de sécurité. Et évidemment si on tient compte d’hier, le podium d’aujourd’hui était jouable sans Max. »

« Nous aurions pu battre George [Russell] pour monter sur le podium, je pense que nous étions assez rapides, beaucoup plus rapides que les Mercedes sur ce circuit. Nous avons donc perdu une opportunité. »

Le niveau de l’Alpine A522 est prometteur

L’aspect encourageant de ce début de saison est le très bon niveau qu’affiche Alpine F1 en termes de performances pures. L’A522 est parfois – en qualifications comme en course – la troisième force sur la grille, ce qui est prometteur pour la suite de la saison.

« Nous avons été extrêmement malchanceux avec la voiture de sécurité. Elle est entrée en piste et tout le monde s’est regroupé. Pendant la voiture de sécurité virtuelle, nous nous sommes arrêtés pour changer de pneus mais il était trop tôt pour terminer dans les médiums. »

« On avait parié là-dessus, mais la voiture de sécurité avait tué notre course. C’était difficile. Après l’arrêt, il y avait quatre voitures devant nous avec un train de DRS. On peut dépasser les voitures une par une, mais quand il y en a quatre d’eux et ils ouvrent tous le DRS, c’est impossible. »

« Nous avons fini par tuer les pneus. Comme je l’ai dit, c’est difficile mais c’est comme ça. Nous ne pouvons pas regarder en arrière, seulement regarder devant, et Imola sera une autre opportunité. »

Laisser un commentaire